Publicité

Groupe Santé VadnaisNavigueProduits Kevin BaconBijouterie Christine Dior


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Port-Daniel-Gascons Dossier du train: McInnis monte à bord

Publié le 3 janvier 2017 à 15 h 59
Auteur :
Alexandre Courtemanche

La cimenterie McInnis confirme qu’elle utilisera le train pour transporter des cargaisons de ciment. Elle en a fait l’annonce un peu avant les Fêtes. C’est donc un deuxième partenaire industriel d’importance pour la Société de chemin de fer de la Gaspésie, qui peut maintenant affirmer que le transport de marchandise est rentable dans la péninsule. 

C'est une nouvelle qui renforce une fois de plus l'argumentaire des acteurs de la région sur la nécessité d'une réfection rapide du chemin de fer gaspésien : la cimenterie McInnis, via sa porte-parole, Maryse Tremblay, confirme une entente de transport de ciment par rail pour les cinq prochaines années. « Ça va commencer quelques semaines après la mise en production de l’usine, qui va commencer au printemps 2017. Ce qu'on a conclu, c’est 140 000 tonnes de ciment sur une période de 5 ans. »



capture_d__cran_2017-01-03___16.32.47-8g

La valeur du contrat n'est pas révélée, mais les investissements de la Société de chemin de fer pour sa réalisation indiquent son ampleur: 250 000 dollars seront déboursés pour l'acquisition d'une trémie de mesure, servant à calculer le poids du ciment transporté au Canada et au Nord-Est des États-Unis. Le dispositif sera déplacé au fur et à mesure que le rail sera remis à niveau vers Port-Daniel.

« Ce qui est beau, c’est que c’est un équipement qui sera déplaçable, au fur et à que la réfection sera effectuée. L'objectif, c’est de le laisser à Port-Daniel. »

-Éric Dubé, président, Société de chemin de fer de la Gaspésie

capture_d__cran_2017-01-03___16.32.38-q1

Comme pour LM Windpower, qui déplace ses pales par la route -à grand frais- jusqu'à New Richmond, McInnis doit en faire de même avec son ciment. Des coûts supplémentaires, d'autant plus que la matière est passablement plus lourde. Bien que la plupart des livraisons se font par voie maritime, environ 5% doit se faire par voie terrestre.

« En hiver, on ne pourrait pas rejoindre toutes nos installations : le rail nous permet de combler cette partie-là. Et c'est évident que s'il se rendait à Port-Daniel,  ça nous offrirait une solution beaucoup plus efficace. »

-Maryse Tremblay, porte-parole, Ciment McInnis

C’est le deuxième partenaire d'importance qui conclut une entente à long terme avec la Société de chemin de fer de la Gaspésie. Le débat au ministère des transports n'est cependant pas terminé pour autant. L'annonce se fait encore attendre; à savoir jusqu'où le train se rendra dans un premier temps, et à quel moment le tout sera opérationnel.

 

« Retour

Question de la semaine

En cette journée mondiale du pain, quel genre de consommateur de pain êtes-vous?




Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CHAU Nouvelles

Voir tous les tweets »