Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Baie-des-Chaleurs Des sages-femmes enfin en Gaspésie

Publié le 15 novembre 2016 à 16 h 33
Auteur :
Alexandre Courtemanche
 
Après neuf années de démarches auprès du CISSS, les femmes de la Baie-des-Chaleurs pourront enfin avoir accès aux services d’une sage-femme. Trois d’entre elles se relaieront pour s’occuper des mamans en devenir dans la région de la Baie-des-Chaleurs. Mais les gaspésiennes à l’extérieur de ce territoire sont laissées pour compte.

« Ce que j'aime, c'est d'être suivie par la même personne du début à la fin. Et surtout d'être assurée que c'est cette personne-là qui va être à l'accouchement. »

-Julie Boudreau, résidente de New Richmond

Julie espère qu’une sage-femme sera au rendez-vous pour son prochain enfant. Ce devrait être le cas : le CISSS a finalement annoncé leur venue dans la région.

« (Au début, pour le CISSS), c'était pas du tout, ensuite ils ont accepté une sage-femme à l'hôpital seulement: nous on disait non, ça ne peut pas être confiné à l'hôpital. »

-Marie-Josée Racine, porte-parole, collectif Accès Sages-femmes Baie-des-Chaleurs

La sage-femme fait un retour en force au Québec. Le service demeure cependant peu connu en région. Leur présence permet un accompagnement plus global des familles en devenir, explique la sage-femme Catherine Doiron: « C'est souvent un moment où les parents ont beaucoup de questionnements, de peur, d'angoisse. C'est certain que d'avoir un lien privilégié avec un professionnel de la santé, ça met en confiance. »

Après 9 ans de tractations, le CISSS a finalement accepté que les sages-femmes fassent leur apparition en Gaspésie. Le directeur de la Programmation jeunesse rencontrera d'ailleurs les obstétriciens ce mercredi, ici à l'hôpital de Maria. L'équivalent de 1,8 postes à temps complet seront dégagés.Encore trop peu, pour la porte-parole, d'Accès Sage-Femmes: « Ça, ce n'est absolument pas réaliste. Pour le territoire à couvrir, pour le nombre de naissances, ce n'est pas réaliste du tout. »

Les trois sages-femmes desserviront la Baie-des-Chaleurs. Actuellement, les mères doivent prendre la route de Mont-Joli pour avoir accès à ce service. Mais encore faut-il « qu'il y ait de la disponibilité chez eux. Ils vont donner la priorité aux gens de leur territoire, et s’il y a de la place encore ils vont prendre des gens de l'extérieur » rappelle Julie Boudreau, résidente de New Richmond qui a recouru deux fois à leurs services.

Le problème des gaspésiennes qui n’habitent pas la Baie-des-Chaleurs demeure donc le même. Elles devront encore faire des centaines de kilomètres pour espérer trouver les conseils d’une sage-femme.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok