Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Bonaventure Construire des ponts pour les enfants atteints d'autisme

Publié le 30 décembre 2015 à 16 h 19
Auteur :
Alexandre Courtemanche
La mère d'un jeune garçon de 6 ans souffrant de l'autisme est en train de fonder un club bien particulier. Pour ouvrir au monde son fils et les jeunes qui sont dans sa situation, elle met sur pied un club de LEGO. Un jeu qui a bien des vertus pour aider ceux qui souffrent d'un trouble de l'autisme.

Le petit Alexis est un peu différent des autres. Il préfère jouer seul, dans un monde ordonné et prévisible. Il souffre du syndrome de l'asperger, qui fait partie des troubles du spectre de l’autisme.

capture_d__cran_2015-12-30___16.19.25-cr

Et il est loin d’être le seul enfant gaspésien avec ce type de difficulté, selon Mariane Boulet, intervenante communautaire pour Autisme Est-du-Québec: "En Gaspésie, nous on est une petite association, on a une quarantaine de familles membres autour de la péninsule gaspésienne, mais on pourrait en avoir beaucoup plus parce qu’on pense qu’on pourrait avoir au minimum une vingtaine de familles qui sont atteintes de l’autisme par MRC"

Pour ces enfants, toute interaction humaine est un défi…  À tel point, qu’ils préfèrent les éviter. Mme Poulin explique: "L'anxiété est omniprésente et l’impact que ça a sur la famille et sur le milieu, c’est que, souvent, il faut adapter l’environnement."

Lui il a comme une bulle, une très grande bulle et quand les autres s’approchent trop de sa bulle, ça le dérange. C’est des enfants solitaires.

Kathy Appleby, mère d'Alexis

La mère d'Alexis croit qu’un Club LEGO permettra à son fils de sortir un peu de sa bulle, une des clés de son émancipation. C'est un jeu qui va bien aux personnes atteintes d’autisme. Prévisible, structuré, individuel, il met les petits à l’aise pour créer un contact. Pièce par pièce, ils construisent un pont avec les autres.

capture_d__cran_2015-12-30___16.19.34-bs

C’est grâce à l’organisme Autisme Est-du-Québec qu’elle découvre l’existence de ces lieux de rencontre. Voyant qu’il n’y a pas de club du genre dans la région, elle décide de le mettre sur pied, en collaboration avec Autisme Est-du-Québec. Le club sera ouvert aux autres enfants qui ont des  difficultés de sociabilité.

L'organisme femmes en mouvement prêtera un local. Il ne reste qu’à le remplir des fameuses petites pièces emboitables. Kathy continue de recueillir les dons en argent ou en bloc auprès des entreprises locales et du grand public dans les prochaines semaines. La première session de jeu aura lieu en février prochain.

capture_d__cran_2015-12-30___16.19.50-g8


« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok