Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Tracadie 1er Salon de l'emploi pour personnes ayant un handicap

Publié le 24 septembre 2015 à 14 h 00
Auteur :
Annie Levasseur

Les chercheurs d’emplois et les employeurs se sont rencontrés, jeudi à Tracadie, au premier Salon de l’emploi pour personnes vivant avec un handicap. L’événement est organisé par Vie Autonome Péninsule acadienne. Les employeurs sont souvent ouverts à offrir un emploi aux handicapés indépendamment de leurs limitations physiques ou intellectuelles.

Travailler avec un handicap peut être difficile. Certaines personnes ayant des capacités limitées sont toutefois motivées à se trouver un emploi. Une douzaine d’employeurs de la Péninsule acadienne sont allés à leur rencontre, jeudi.

« Il y a beaucoup de personnes qui disent que handicap veut dire ne pas travailler, ne pas bouger et qu’il faut faire attention. Il faut juste un petit encadrement et dépasser une petite barrière. Il y a beaucoup de sensibilisation à faire (…) C’est sont des personnes très engagées. Quand ils font quelque chose, ils le font avec cœur », affirme la directrice générale de Vie Autonome Péninsule acadienne, Annie Chiasson-Doiron.

photo_salon_emploi_handicap_2-5pjwx.jpg

Le centre de recyclage de la Péninsule acadienne compte une vingtaine d’employés. 95 % de la main d’œuvre vit avec un handicap.

« Nous pensons que c’est très important. C’est une des missions de notre entreprise. On veut donner une chance aux personnes qui ont un handicap. On veut les faire participer à l’économie de la province », explique le directeur général de la Coopérative de solidarité en recyclage et intégration à l’emploi, Ghislain Doiron.

« Tous les jours c’est différent. Pour moi, c’est plaisant. J’aime travailler avec eux, les guider », ajoute le contremaître à la Coopérative de solidarité en recyclage et intégration à l’emploi, Roger Comeau.

Les entrepreneurs qui engagent déjà des personnes ayant un handicap les trouvent fiables et travaillantes.

 « Ça leur donne une confiance en eux. Dans leur vie de tous les jours, c’est important pour la personne de se démarquer. Ça leur donne une assurance », raconte une employée du Super Store, Annick Gautreau.

Sébastien Comeau de Village-Blanchard a terminé son cours en mécanique au CCNB de Bathurst, en juin dernier. Il était à Tracadie, jeudi, pour se trouver un emploi.

« Ce ne sont pas tous les employeurs qui engagent et c’est le fun qu’ils se soient déplacés pour nous », dit-il.

photo_salon_emploi_handicap_1-wytvh.jpg

Les participants ont pu assister à une conférence du danseur professionnel Lazylegs qui vit avec un handicap important.

 

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok