Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

New Richmond 17 000$ pour un jardin pas comme les autres

Publié le 11 octobre 2017 à 16 h 21
Auteur :
Katerine Roy

Les jardins communautaires de la Passerelle à New Richmond ont reçu 17 000$ de la part de Bell, pour leur implication auprès des personnes atteintes de problèmes de santé mentale.

GAÉTANE BUJOLD | Présidente du conseil d’administration, La Passerelle

«Le message qu’on voit chaque matin est comment est-ce que ça peut faire du bien aux gens de venir ici.»

Une douzaine de participants vivant avec des troubles mentaux cultive chaque jour leur parcelle de jardin, ici, à New Richmond.

CAROLE GAUTHIER | Directrice, La Passerelle

« Une dépression, c’est un trouble mentale. C’est ce qu’on dit, c’est une maladie mentale. C’est à intensité variable. Et, il y a des personnes qui ont beaucoup de difficultés mentales, d’autres moins. »

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-10-11___16.25.19-cptx5.png

Bien que tout le monde puisse y participer, les jardiniers doivent s’engager à être présent quatre jours par semaine et à prendre en charge différentes responsabilités. Agathe Bérubé et Maria Côté trouvent leurs contributions gratifiantes.

MARIA CÔTÉ | Participante

« Ce que j’ai aimé d’Agathe, pour les tâches que je ne pouvais pas faire, comme regarder en l’air avec le soleil je ne suis pas capable, elle était d’accord pour changer de côté. Elle venait combler mes difficultés. »

AGATHE BÉRUBÉ | Participante

« On a été très proche, malgré nous. Moi, je suis une personne qui a de la misère à s’adapter et tout ça. »

CAROLE GAUTHIER | Directrice, La Passerelle

« On en a qui ont participé, il y a quelques années, et qui sont sur le marché du travail, actuellement.»

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-10-11___16.25.56-fk7r3.png

Le projet a été lancé en 2001. Le jardin atteint maintenant une acre de superficie. C’est une famille de la région qui a offert gracieusement le terrain à l’organisme La Passerelle.

CAROLE GAUTHIER | Directrice, La Passerelle

« Notre produit chouchou c’est l’ail et il est très beau. Avec ça, on a ramassé 3800$, ce que nous avait coûté la serre : 4000$. On a presque rentabilisé.»

En plus de contribuer au jardin collectif, chaque participant peut vendre son surplus de légumes et ainsi augmenter son revenu mensuel.

DANIEL JACQUES  | Coordonnateur du jardin

« Il y a beaucoup de récoltes et des fois, il y en a trop pour leur propre besoin.»

L’importante bourse accordée par Bell bénéficiera à plusieurs jardiniers qui participent au programme d’insertion de La Passerelle et permettra de prolonger la saison.

CAROLE GAUTHIER | Directrice, La Passerelle

« Nous, ceux qui ne se qualifient pas sur le marché du travail, on va bonifier leur chèque à la fin du mois de 130$.»

 

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CHAU Nouvelles

Voir tous les tweets »