Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Percé Valse de travaux et de fouilles archéologiques à Percé

Publié le 14 juin 2017 à 14 h 20
Auteur :
Stéphanie Collin
Il y aura inévitablement des dérangements dus aux travaux à Percé. Les touristes se feront-ils moins nombreux?

«N'espérons pas, mais peut-être que ça va apporter plus de monde pour faire leur achat vu qu'ils sont pas capables de marcher à la plage», explique Colombe Simoneau qui travaille à la boutique Le Macareux.

«Les gens ne trouvent pas ça dérangeant, ils sont curieux. Ils viennent, ils posent des questions. Qu'est-ce qu'il se passe? Pourquoi c'est comme ça? Pourquoi on déménage les bâtiments?», mentionne Gina Méthot de la chocolaterie Choco-Lactée.

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/gina_chocolact_e-pg792.jpg

Des touristes qui se promenaient à Percé ce mercredi n'y voyaient pas d'inconvénients.

«Non, franchement. En plus, on le savait, on nous avait prévenus à Gaspé que la ville avait été abîmée par l'hiver. On s'y attendait un petit peu, puis même ça reste très plaisant.»

«Pas vraiment, nous, ce sont les boutiques que nous sommes allés voir. La promenade je ne la connaissais pas avant.»

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/travaus_perc_-nxwm7.jpg

D'autres sont déçus de constater les dégâts.

«On en avait entendu parler, on s'attendait à ça. Moi j'aime beaucoup marcher sur le bord... non, c'est trop décevant.»

Certains commerçants ne voient pas d'impacts négatifs dus aux travaux pour le moment.  La chocolaterie Choco-Lactée constate même un plus grand achalandage à cette période-ci de l'année.

«Déjà là, la hausse est d'environ 5% si j'ai bien calculé depuis seulement deux semaines et habituellement ce n'est vraiment pas occupé à ce temps-ci», ajoute Gina Méthot.

Selon un sondage CAA paru la semaine dernière, la majorité des Québécois passeront leurs vacances dans la province cet été et la Gaspésie sera la région la plus fréquentée.

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/fouilles_arch_o-1y97b.jpg

En marge des travaux, les fouilles archéologiques se poursuivent depuis lundi où la Sépaq prévoit construire son stationnement. D'autres trouvailles ont permis de confirmer la thèse du site archéologique.

«Dans plusieurs des sondages, on a des débris de taille, qu'on appelle des éclats, qui sont retrouvés. Donc c'est sur que le lieu était occupé. Ce n'est pas juste des pointes de  projectiles perdues dans la nature par un chasseur qui chassait un animal», explique l'archéologue Roland Tremblay.

Vendredi, l'archéologue sera en mesure d'évaluer si ces trouvailles auront un impact ou non sur la suite des travaux.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CHAU Nouvelles

Voir tous les tweets »