Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Petit-Rocher Une mer calme pour traverser la baie des Chaleurs

Publié le 11 juillet 2016 à 10 h 59
Auteur :
Annie Levasseur

Quatre-vingt rameurs ont traversé la baie des Chaleurs, samedi matin. Le Festival des rameurs de Petit-Rocher a encore une fois attiré de nombreux spectateurs. La mer était calme pour la 50e traversée de Bonaventure à Petit-Rocher qui a été l’événement marquant de la fin de semaine.

Ramer pendant 35 kilomètres dans la baie des Chaleurs. C’est tout un défi que se donnent les rameurs année après année. Ils étaient, samedi, 16 équipes du Québec et du Nouveau-Brunswick.

« On a travaillé fort. Il faut jouer avec la mer. On ne sait jamais. On embarque et il faut y aller avec le courant (…) Il y avait des petites vagues de temps en temps, mais nous étions prêts et nous avons fait ce que l’on voulait faire », mentionne le rameur, Gilles Cormier.

photo_rameurs1-mvs17.jpg

C’est l’équipe du bateau Lady Albertine, chez les hommes, qui a gagné la course avec un temps de 2h42m. Elle a battu les gagnants des trois dernières années.

« C’est incroyable. C’était pour ma mère. Elle se bat contre un cancer. On a tout donné », indique un membre de l’équipe, Mathieu Godin.

« Quand tu tournes le coin là-bas et que tu vois l’ambiance, c’est fou », ajoute son coéquipier, Ghislain Guignard.

photo_rameurs3-916b2.jpg

L’entrainement a été intense pour les rameurs qui étaient prêts à affronter la mer.

« On a commencé au mois de février à s’entrainer au gym. Ensuite, on a été six semaines sur l’eau, intensément, trois fois par semaine. Ça a vraiment payé », explique Mathieu Godin.

Après avoir fait la traversée huit fois, Danie Leblanc était présente pour encourager son fils.

« C’est quelque chose. On part d’une autre province et on s’en vient ici en bateau. Ces gens-là, les rameurs, nous les avons vus pratiquer. Depuis la fonte des glaces, nous voyons des bateaux se pratiquer. Il y a beaucoup d’énergie qui est placée là-dedans », dit-elle.

« Il y avait une bonne température, c’était le fun. La mer était idéale », affirme son fils, Guillaume Leblanc.

photo_rameurs2-fqrj8.jpg

Pour plusieurs résidants de Petit-Rocher, l’événement est incontournable année après année. Ils aiment venir encourager les rameurs à leur arrivée.

« Je suis de Petit-Rocher et le Festival des rameurs fait partie de nos vies. Le samedi matin, nous sommes au site d’arrivée », raconte une spectatrice, Annie Boudreau.

« Les gens aiment ça. Ils aiment se rencontrer », indique la présidente du festival, Alma-Jeanne Morrison.

L’équipe Roy’s Trucking a battu le record de la traversée chez les femmes avec un temps de 3h00m24s. Le record précédent datait de 20 ans.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok