Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Bas-Caraquet Un nouveau ber cavalier pour le Centre naval

Publié le 11 avril 2017 à 14 h 50
Auteur :
Annie Levasseur
Le Centre naval du Nouveau-Brunswick aura un nouveau ber cavalier de 300 tonnes. Il doublera ainsi sa capacité actuelle à soulever des bateaux. La nouvelle a de quoi réjouir les entreprises installées au Centre naval.

 

C’est un ber cavalier deux fois plus gros que l'actuel qu’a commandé le gouvernement du Nouveau-Brunswick, maintenant propriétaire du Centre naval. Il pourra soulever des bateaux allant jusqu’à 300 tonnes.

 

« Un 150 tonnes ce n’était pas assez gros. Il y a certains bateaux, comme de gros crevettiers qu’on ne pouvait pas monter. Le 300 tonnes va aider grandement à regarder vers l’avenir. On pourra soulever de plus gros bateaux, faire la construction et la réparation de plus gros bateaux », explique le député de Caraquet, Hédard Albert.

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/centre_naval__11avril2017_-3r7by.jpg       

Pour Construction navale Atlantique, qui loue des locaux au Centre naval, la venue de ce ber cavalier est une excellente nouvelle.

 

« Ça va nous permettre de faciliter la mise à l’eau de nouveaux bateaux. Surtout, c’est pour les entrepreneurs locaux, les petites compagnies qui font des constructions, des rénovations et des inspections sur les bateaux. Maintenant, on va être capable de tous les recevoir », affirme le directeur général, Jean-Pierre Robichaud.

 

Plusieurs bateaux devaient aller ailleurs dans la région pour se faire réparer étant donné la faible capacité du ber cavalier actuel.

 

« Les plus gros bateaux s’en allaient soit à Shippagan, en Gaspésie ou même à Terre-Neuve (…) Pour nous, c’est très encourageant. On a plusieurs bateaux en construction, plusieurs bateaux en négociation et on engage maintenant 32 employés », ajoute Jean-Pierre Robichaud.

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/centre_naval__11avril2017_-2-0ymhb.jpg

Comme le Centre naval appartient dorénavant à Fredericton, toutes les entreprises pourront louer le nouveau ber cavalier au même prix. Un nouveau quai, d’une valeur de quelques millions de dollars, sera aussi construit.


« Le ber cavalier est plus grand. Il va être de 38 pieds de large. Ça prend donc un nouveau quai. On souhaite que tout soit prêt pour l’automne pour monter la flotte de bateaux », mentionne Hédard Albert.

 

Le nouveau ber cavalier est d’une valeur d’environ 1,4 million de dollars. Pour certains, cette annonce est un pas de plus vers une relance réussie de l’industrie navale.

 

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok