Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Saint-Alexis-de-Matapédia S’unir pour survivre

Publié le 13 octobre 2017 à 12 h 02
Auteur :
Karyne Boudreau

Un mouvement citoyen amorcé il y a deux ans a présenté hier le fruit de son travail. L’objectif: s’unir pour survivre. Autrement dit, comment contrer la dévitalisation de Matapédia et des  quatre villages des Plateaux.

 

Sylvie Gallant est revenue il y a 36 ans. Membre active de coopérative de St-Alexis-de-Matapédia, elle voit ses plateaux se dévitaliser, perdre en emplois et en population, d’année en année. Mais elle avait l’esprit à la fête jeudi.

 

« C’est l’aboutissement de beaucoup d’efforts, de beaucoup de volonté. Mais là, on est rendu à un point de cassure. Si on ne s’assit pas, pis qu’on ne travaille pas ensemble, nos villages seront plus là », dit Mme Gallant.

 

Le Club Rustico de St-Alexis de Matapédia était bondé jeudi pour le lancement de la Table Concert’Action. L’action citoyenne a été amorcée il y a deux ans. Elle propose  maintenant un plan d’actions réparties sur 5 ans. Le but : renforcer la fierté locale et le sentiment d’appartenance et, surtout, stopper la décroissance démographique. Comment? En regroupant les forces vives de chaque municipalité pour stimuler l’entrepreneuriat, se doter d’une politique culturelle et mousser le secteur comme destination touristique.

 

 

« Il y a des villages qui sont rendus à une centaine d’habitant dont beaucoup de personnes âgées, donc c’est sûr qu’il faut faire quelque chose », dit Jocelyne Gallant, chargée de projetpour le comité provisoire Territoire solidaire Matapédia et les Plateaux.

 

Elle a mené le chantier amorcé il y a deux ans et qui a mis plus de 150 citoyens à contribution pour aboutir à cette Table de concertation qui s’apprête à passer à l’action.

 

« Le moyen qu’on a trouvé et qu’on a décidé d’utiliser, c’est de se rassembler. (…) Les municipalités commençaient à travailler ensemble, mais fallait donner un petit coup de fouet », ajoute Jocelyne Gallant.

 

La Table citoyenne interpelle des gens de chaque village et de tout âge à s’impliquer. Cette nouvelle arrivante s’est spontanément portée volontaire pour faire parti du noyau dure composé de 5 élus, un de chaque municipalité, et de 6 citoyens, qui dirigeront la démarche.

 

« Chaque village à leurs forces. Il y a des gens qui ont voyagé, qui sont allés un peu partout, des entreprises. Je crois qu’il faut tout mettre ça ensemble. On a vu vraiment que le monde était fébrile et sont encouragés déjà que les premiers plans sont faits, c’est intéressant à commencer pour que ce soit concret », se réjouit Caroline Chicoine de Saint-André-de-Restigouche.

 

« Je suis très très contente aujourd’hui de voir ce qui se passe, toute cette énergie qui est canalisée ensemble et les gens sentent l’urgence et ça va fonctionner! », s’enthousiasme au final Sylvie Gallant.

 

La démarche a été saluée par les élus locaux ainsi que par le député Rémi Massé qui étaient présent à Saint-Alexis jeudi et qui se sont engagé à répondre à l’appel de la démarche citoyenne pour la suite des choses.

 

 

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CHAU Nouvelles

Voir tous les tweets »