Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Carleton-sur-Mer Seabiosis: manger les algues de Carleton-sur-Mer

Publié le 23 août 2016 à 11 h 32
Auteur :
Alexandre Courtemanche

Un couple de néogaspésiens se lance dans l’aventure des algues à Carleton-sur-mer. Ils espèrent profiter de la vague actuelle en Gaspésie pour ce marché en pleine émergence au Québec, et ont choisi la Baie-des-Chaleurs pour tenter l’aventure. L’entreprise devrait voir le jour au printemps prochain, et ils vont proposer des produits qui goutent la mer, bien sûr, mais pas trop...

Sébastien et Élizabeth viennent de s’établir à Carleton-sur-mer, et ont l’intention d’y développer un produit encore peu connu du grand public, mais sur lequel ses habitants marchent presque tous les jours, sans trop penser à se le mettre en bouche.  

«On veut développer des produits qui vont avoir différents types de goût, ce seront des algues gaspésiennes de bonne qualité.»

-Elizabeth Varennes, directrice Recherche et développement, Seabiosis

La filière des algues est un marché encore embryonnaire au Québec, mais bien établi ailleurs dans le monde : on en produit plus de 15 millions de tonnes chaque année : un marché de plusieurs milliards de dollars, dominé par l’alimentaire. Pour Elizabeth, c'est une occasion à ne pas manquer: «Mondialement, il y a une demande qui est plus forte que l'offre dans les algues. Et au Québec, très peu de choses sont faites jusqu'à maintenant. Ça se développe en Europe, en Amérique du Nord. On aimerait ça que ça se développe au Canada et au Québec.» Sébastien Brennan Bergeron, Président de l'entreprise, renchérit : « C'est pour ça qu'on s’est lancés là-dedans, c'est pour ça qu'on ose utiliser ce produit-là. Mais en même temps on ne doit pas faire comme ce qui se fait déjà ailleurs dans le monde. »

Pour tenter les papilles du public, le couple travaille sur une algue plus accessible, le laminaire sucré, qui sera moins iodé, autrement dit, qui goute moins la mer, explique Sébastien: «On voit justement un nouvel engouement pour la nourriture exotique, qui vient d'ailleurs, deux nouveaux produits. Nous c'est comme ça que l'on veut se distinguer. On veut profiter de ça pour offrir des produits qui vont pouvoir être démocratisé à travers la population.»

Trouver des algues de qualité dans ce marché émergent est un défi. La production en Gaspésie en est encore à ses balbutiements, même si le centre Mérinov travaille sur des sites de production, en collaboration avec les entreprises locales. Sébastien et Élizabeth produiront sur les sites de mariculture déjà existants au large de Carleton.

Si tout va comme prévu, les produits de Seabiosis feront leur arrivée sur les tablettes dès le printemps 2017.

 

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok