Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Carleton Rencontre entre élus et Pavages Beau Bassin

Publié le 17 octobre 2012 à 15 h 25
Auteur :
Isabelle Larose

Il y a un an, le directeur de Pavages Beau Bassin disait vouloir rencontrer les élus de la région afin de répondre à leurs questionnements face aux coûts élevés de l’asphalte. C’est finalement mardi que celle-ci a eu lieu.

 

À huis clos, la compagnie d’asphaltage qui est considérée en situation de monopole par plusieurs élus est venue expliquer et justifier le prix de ses travaux.

 

Une trentaine d’élus municipaux et des représentants du ministère des Transports et des Affaires municipales se sont réunis pour entendre les représentants de Pavages Beau Bassin.

 

« On n’a pas parlé de prix en tant que tel, explique le porte-parole de l’entreprise, François Voisine. Le prix peut varier parce qu’il y a plusieurs paramètres. Ce que ça a permis de faire, c’est de bien expliquer ces paramètres-là et d’améliorer la compréhension des élus municipaux par rapport aux variations de prix d’un enrobé bitumineux. »

 

Pavages Beau Bassin continue donc de défendre ses prix, au grand dam des élus.

 

« Je ne m’attendais pas à ce que les compagnies arrivent à notre rencontre en disant excusez-nous, on s’est trompé, depuis plusieurs années, on vous chargeait bien trop cher, a concédé le préfet d’Avignon, Bertrand Berger. Je ne m’attendais pas à cela du tout, je m’attendais plutôt à ce qu’ils essaient de justifier leur position et c’est ce qu’ils ont fait », a-t-il terminé, s’admettant pas très convaincu.

 

Sans parler directement des prix, les représentants de Pavages Beau Bassin ont tout de même proposé des solutions possibles afin de diminuer les coûts, notamment celle de coordonner les travaux de plusieurs municipalités, ce qui permettrait des économies d’échelle.

 

« Ça semble être assez difficile de se coordonner », a toutefois rétorqué le préfet.

 

À en croire les propos de Bertrand Berger, l’idée de créer une régie intermunicipale, telle que soulevée en juillet dernier par les élus, est plus à propos que jamais.

 

Une régie pourrait potentiellement permettre aux municipalités de conclure des ententes de gré à gré avec des compagnies d’asphaltage plutôt que d’aller en appel d’offres, ou encore d’exécuter elles-mêmes leurs travaux en achetant l’équipement en groupe.


« Est-ce qu’il moyen de faire autrement? s’est demandé le préfet de Bonaventure, Jean-Guy Poirier. Il y a toujours moyen de faire autrement dans la vie, ça doit être la même chose au niveau de l’asphalte, c’est ce qu’on va essayer de faire. »

 

Prochaine étape pour les élus? Examiner les informations transmises par Pavages Beau Bassin afin de décider du fournisseur d’asphalte pour l’an prochain, et ce, d’ici décembre.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok