Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Lamèque Pont de Shippagan: difficile pour une femme d'aller accoucher

Publié le 16 octobre 2017 à 15 h 26
Auteur :
Annie Levasseur

Une femme de la Péninsule acadienne s’est retrouvée devant un pont fermé à Shippagan alors qu’elle s’en allait accoucher de jumeaux. Les travailleurs qui font des travaux toutes les nuits sur le pont qui relie Lamèque à Shippagan l’ont empêchée de passer. Malgré une bonne frousse, tout le monde se porte bien.

 

Debbie Mallet de Sainte-Marie-Saint-Raphaël ne pensait pas accoucher dans la nuit du 10 au 11 octobre. Enceinte de jumeaux, ils sont arrivés à 28 semaines de grossesse. Lorsqu’elle a commencé à perdre ses eaux, elle a téléphoné à son beau-père pour qu’il l’amène d’urgence à l’hôpital de Miramichi.

 

« Ils se sont rendus ici à la barrière. Jean-Claude a traversé cette barrière-là. Quand il est arrivé de l’autre côté, il y a des hommes qui travaillaient sur le pont (…) Il a dit qu’il avait une femme qui était en train d’accoucher dans le camion », explique la mère de Debbie Mallet, Berthe Mazerolle.

 

Malgré tout, impossible de passer.

 

« Ils se sont consultés et ils ont dit que le pont était fermé pour la nuit. On laisse passer les véhicules d’urgence seulement », ajoute Berthe Mazerolle.

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/accouchement_pont_lam_que__16octobre2017_-2-y4x2r.jpg

Debbie Mallet et son beau-père ont dû rebrousser chemin et ont appelé le 911. C’est une ambulance qui est finalement venue la chercher.

 

« Il n’y avait eu aucune communication entre l’ambulance et le pont. Quand ils sont arrivés au pont, les travailleurs étaient encore là à travailler. Ça a pris un autre six à huit minutes pour qu’ils descendent le pont et qu’ils partent », affirme Berthe Mazerolle.

 http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/accouchement_pont_lam_que__16octobre2017_-3-27qfh.jpg

La famille estime que l’inaction des travailleurs a fait perdre quarante précieuses minutes à la jeune femme. Sa mère dit être inquiète pour tous les autres citoyens des îles acadiennes. Le pont est fermé toutes les nuits entre 12h30 et 5h30 pour cause de rénovations pour une durée indéterminée.

 

« Tout le monde peut avoir besoin. Si c’est pour urgence médicale, même si ce n’est pas une voiture de police ou une ambulance, il faut laisser passer », indique Berthe Mazerolle.

 http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/accouchement_pont_lam_que__16octobre2017_-4-bxdt1.jpg

Lundi matin, le ministère des Transports faisait paraitre un avis public spécifiant que les véhicules d’urgence étaient autorisés à passer.

 

La maman et ses deux bébés se portent bien. Ils sont hors de danger et dans un état stable. Ils devraient rentrer à la maison dans environ un mois et demi.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CHAU Nouvelles

Voir tous les tweets »