Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Chandler Passerelle d'aluminium : Chantier paralysé

Publié le 17 avril 2013 à 15 h 27
Auteur :
Jean-Simon Landry

Le chantier d’installation de la passerelle en aluminium qui rejoindra le Bourg de Pabos et la rue de la plage de Chandler a vécu un imprévu, mardi vers 16 h.

 

Le bris d’un câble aurait pu avoir des conséquences bien graves, mais heureusement tous les employés s’en sortent indemnes. Deux d’entre eux ont dû faire un passage par l’urgence de l’hôpital de Chandler, mais plus de peur que de mal.

 

Les employés ébranlés s’affairaient à glisser des plaques de métal sur d’imposants roulements à billes afin de permettre à la structure de se rapprocher de la section déjà installée.

 

Un câble retenu par une remorque devait servir à stabiliser la travée centrale de la passerelle pendant son installation, mais celui-ci a cédé lorsqu’il a été nécessaire de créer une tension.

 

« On était rendu à 50 pieds qui touchaient aux chevêtres. La passerelle a commencé à baisser, explique André Poulin, en charge du chantier. La procédure demandait à ce qu’elle soit droite, alors on a tendu les câbles, mais ceux-ci ont cédé. »

 

Conséquence : la structure d’aluminium s’est retrouvée en partie submergée dans la rivière Grand Pabos. Selon les informations initiales, il s’agirait d’une erreur humaine.

 

Le chantier a été fermé le temps que l’entreprise responsable du chantier, REMAC, établisse une procédure afin de relever l’imposante pièce de 63 mètres de long.

 

REMAC, une firme de Saguenay, a conçu et fabriqué la passerelle en plus d’être responsable de l’installation.

 

Le projet de 2,3 millions avant taxes est réalisé dans le cadre du Circuit des bâtisseurs. Le projet global de près de 7 millions est un partenariat entre la Ville de Chandler, la Société de développement économique et industriel de Chandler, le gouvernement du Québec et celui du Canada.

 

Le circuit comprend notamment une galerie d’art, inaugurée le mois passé, et est au coeur de la stratégie de développement de l’industrie des croisières en Gaspésie.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok