Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Gaspé Mise à l'eau le 1er mai au Chantier Naval Forillon

Publié le 15 avril 2015 à 17 h 55
Auteur :
Léa Beauchesne
Il a 60 ans, mais ça ne l’empêche pas de rouler à plein régime: le Chantier Naval Forillon s’apprête à livrer sa dernière création, un bateau de pêche qui aura nécessité neuf mois de travail.

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2015-04-15___2.55.01_pm-sjbcw.png


Encore quelques dizaines d’heures à peinturer, quelques ajustements et le Dual Venture sera fin prêt.

Jean-David Samuel dirige les opérations au chantier : «On est entrain de livrer un senneur, un bateau pour la pêche au hareng. Il mesure 105 pieds, c’est un gros bateau. On y installe une nouvelle technologie avec des grues, ce qui va permettre une pêche beaucoup plus efficace.»

Unique en son genre au Canada, ce type d'embarcation n'a pas été construite au pays depuis plus de trente ans. La construction aura nécessité des dizaines de milliers d'heures de travail et quarante employés à temps plein.

Le bateau est destiné à des pêcheurs néo-écossais, mais le projet est 100% gaspésien. Le gestionnaire de projets, Jean-Nil Poirier Morisette, s'assure que tout est fait dans les règles de l'art:

«La conception est réalisée ici. On a l’architecte naval qui s’occupe de faire les conceptions préliminaires. Ensuite, quand les plans sont assez avancés, le dossier m’est transféré puis je continue à travailler avec le client pour faire la conception, l’ingénierie de production. On la réalise ici. Autant la structure, la mécanique que l'électricité…» 


http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2015-04-15___2.54.50_pm-7xdwp.png


Une année occupée

Le gestionnaire en aura beaucoup sur les bras pour la prochaine année puisque la compagnie vient d'obtenir deux nouveaux contrats.

Jean-David Samuel ne s'en plaint pas: «On a deux remorqueurs qu’on a commencé dernièrement et qui seront livrés cet été. Le deuxième contrat, c'est un autre gros bateau de pêche, qui sera livré en mai 2016.»

Trois embarcations encore une fois destinés à des clients des Maritimes. Du côté du Québec, la compagnie espère que la Stratégie Maritime du gouvernement Couillard lui permettra de décrocher de nouveaux contrats:

«On a entendu parler des aides gouvernementales au niveau des armateurs donc ça pourrait nous apporter du travail au chantier. Est-ce que ça va nous aider, nous financièrement? Je pense que ça va être plus en contrats. Ça va aider les compagnies à venir faire des travaux au Québec», affirme le directeur.

Le Dual Venture prendra la mer le 1er mai, à moins que les glaces n'empêchent le respect des échéanciers.

 

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok