Publicité

Produits Kevin Bacon


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Gaspé Les municipalités veulent continuer à investir dans le secteur éolien

Publié le 13 juin 2017 à 14 h 23
Auteur :
Stéphanie Collin
Le colloque sur l'industrie éolienne a permis au maire de Gaspé de rappeler au gouvernement que la meilleure façon de faire accepter les projets éoliens par des communautés est de s'allier avec les municipalités.

«Le gouvernement ne veut pas se compromettre, en s'alliant avec l'éolien communautaire par exemple qui est la meilleure forme de développement possible, c'est un développement le plus intégré possible, c'est un développement qui permet la plus grande acceptabilité sociale parce que les retombées vont directement dans le service aux citoyens, directement dans le service public», explique Daniel Côté, maire de Gaspé.

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/maires_colloqueeolien-c7v30.jpg

Pour le maire de Matane, il est hors de question que des parcs dédiés à l'exportation soient mis en place sans qu'il n'y ait de retombées au Québec.

«C'est certain que nous nous sommes contre cette approche là parce que nous avons démontré par des modèles très concrets que ce soit ici en Gaspésie, dans le Bas St-laurent, Sorel où une participation à 100% du groupe de municipalités dans ce secteur-là, que c'est viable, que les risques sont minimes pour les villes, mais que les revenus sont drôlement intéressants», mentionne Jérôme Landry, maire de Matane.

«Le gouvernement devrait au contraire nous donner la chance aux municipalités d'investir dans les projets, c'est ce qui  va développer nos régions», stipule le maire de Frampton, Jacques Soucy.

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/deseoliennes-q4swv.jpg

Le député de Gaspé a interpellé le ministre Arcand la semaine dernière en demandant de réintroduire la close qui était présente dans le décret de 2013 et qui obligeait les producteurs de parcs éoliens à avoir un partenariat avec les municipalités, MRC et les communautés.

«Le gouvernement nous dit ça se fera sur une base volontaire, mais il n'y a pas de compagnie qui va accepter volontairement de partager ses bénéfices avec les régions», explique Gaétan Lelièvre.

Les appels d'offres vont sortir sous peu et le député de Bonaventure craint que les multinationales qui viendront ici repartiront avec tous les profits.

«Si le ministre Arcand ne change pas d'idée et ne prend pas position pour le bien-être des régions du Québec, le message va être clair, ils  n'ont aucun intérêt à soutenir le développement économique des régions en permettant aux municipalités de participer financièrement aux projets éoliens», mentionne Sylvain Roy.

« Retour

Question de la semaine

La session parlementaire s'est terminée le 17 juin dernier, êtes-vous satisfait du travail de vos députés gaspésiens?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CHAU Nouvelles

Voir tous les tweets »