Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Bathurst Les maires veulent un prolongement de la route 11

Publié le 6 septembre 2017 à 13 h 34
Auteur :
Annie Levasseur

Les maires de la Péninsule acadienne et de la région Chaleur unissent leurs voix pour exiger un prolongement de la route 11. Ils veulent que le gouvernement provincial aille de l’avant avec ce projet. Selon les élus, c’est le développement économique de la Péninsule acadienne en dépend.

 

« On veut que le Nord s’épanouisse. La province va en sortir gagnante si le Nord devient fort au niveau économique », affirme le maire de Bathurst, Paolo Fongemie.

 

Les 20 maires de la Péninsule acadienne et de la région Chaleur font front commun. Ils demandent au gouvernement un réseau routier mieux adapté entre leurs régions.

 

« La réponse que nous avons reçue du gouvernement est une réponse timide (…) Peut-être qu’on va regarder ça en 2018… Ce que l’on recherche, c’est que l’on commence à travailler en 2017 sur un potentiel tracé. On sait qu’une route, ça prend plusieurs années à faire », ajoute Paolo Fongemie.

 http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/prolongement_route_11__6septembre2017_-3-0jpm5.jpg

Le tronçon demandé est un prolongement de la route 11 qui relierait Bertrand à Janeville. Il s’agit d’un trajet d’une quarantaine de kilomètres. Il permettrait d’améliorer le transport de marchandises et aiderait les entreprises, selon les maires.

 

« On n’a pas d’infrastructure au niveau ferroviaire, on n’a pas de port, on n’a pas d’aéroport. On dépend essentiellement de la route. Il y a des villages où l’on passe et les camions doivent ralentir à 60 km/h (…) C’est un besoin essentiel pour le développement économique », mentionne le maire de Bertrand, Yvon Godin.

 

« On l’a présenté à toute la députation provinciale du Nord à quelques reprises, au fédéral aussi. On ressent l’engagement fédéral. Il y aurait possiblement des fonds nécessaires », explique Paolo Fongemie.

 http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/prolongement_route_11__6septembre2017_-2-0cykd.jpg

En ce moment, la principale route qui traverse la Péninsule acadienne est à accès limité. C’est-à-dire que les camions doivent respecter des limites de poids pendant certaines périodes de l’année.

 

« Si le camionneur paie un surplus, c’est nous qui payons le surplus après. Pourquoi devrions-nous continuellement payer plus que les autres pour les produits que nous devons consommer », indique le président de la Commission des services régionaux Péninsule acadienne, Georges Savoie.

 

Les maires sont aussi d’avis qu’une nouvelle route permettrait de faciliter l’accès aux soins de santé pour les citoyens de la péninsule. Certains services sont offerts uniquement à l’Hôpital régional Chaleur.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CHAU Nouvelles

Voir tous les tweets »