Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Bas-Caraquet Les candidats à la mairie sont confiants pour le centre naval

Publié le 13 avril 2016 à 15 h 16
Auteur :
Annie Levasseur

Les deux candidats à la mairie de Bas-Caraquet pour les élections municipales du 9 mai risquent de voir le Centre naval du Nouveau-Brunswick au cœur des discussions. Le projet connaît des difficultés financières importantes, mais l'ex-maire Théophane Noël et la mairesse sortante Agnès Doiron disent ne pas avoir l'intention d'abandonner le projet.

Les candidats à la mairie de Bas-Caraquet ont confiance de voir encore plus d'activité au Centre naval du Nouveau-Brunswick au cours des prochaines années. Théophane Noël et Agnès Doiron ont peu de détails sur l'avenir du projet, mais les deux s'entendent pour dire qu'il est toujours pertinent pour le village.

photo_bas_caraquet3-dwy2r.jpg

« Je suis confiante qu'on en arrive à un dénouement très positif. Quand? J'aimerais bien avoir une date », affirme Agnès Doiron.

Le Centre naval du Nouveau-Brunswick doit environ 2,5 millions$ à des fournisseurs. Dimanche, le gouvernement provincial a réévalué le projet le faisant passer de 10 millions à 15 millions$. Il se dit prêt à investir 4 millions si le centre naval en fait autant.

« On demande à la société sans but lucratif qui gère le centre naval de mettre 4 millions sur la table. Évidemment c'est toute une somme », indique Théophane Noël.

photo_bas_caraquet2-zrg1b.jpg

L’homme de 72 ans a été directeur et maire de Bas-Caraquet de 1974 à 1991. Il a l'intention de dynamiser le conseil municipal.

« Je trouve que le conseil ne fonctionne pas comme il devrait fonctionner. Je trouve qu'il manque de dynamisme », dit-il.

photo_bas_caraquet1-bp003.jpg

Agnès Doiron dirige Bas-Caraquet depuis 2008. Elle a été élue deux mandats consécutifs.

« On veut continuer sur la lancé des beaux travaux qui se font dans la municipalité. On veut aider aussi les nouveaux entrepreneurs ou les entrepreneurs que l'on a déjà dans la communauté », mentionne-t-elle.

60 % des résidants de Bas-Caraquet sont âgés de 50 ans et plus. Les deux candidats souhaitent attirer de jeunes familles pour contrer le vieillissement de la population.

« On a une belle école. On a de beaux programmes à l'intérieur de l'école durant les fins de semaine », explique Agnès Doiron.

« On veut sauver notre école et la façon de la sauver c'est d'avoir des enfants. Pour avoir des enfants, il faut aller chercher les jeunes couples (…) Pour ça, il faudrait ouvrir quelques nouvelles rues bien situées », ajoute Théophane Noël.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok