Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Le temps fait son oeuvre Les arénas gaspésiens menacés?

Publié le 15 novembre 2012 à 17 h 03
Auteur :
Isabelle Larose

Plusieurs arénas de la région ont été bâtis il y une quarantaine d’années, voir plus, et des investissements majeurs doivent aujourd’hui être faits pour assurer leur pérennité. Cela pousse certaines municipalités à se questionner sur l’avenir de leur aréna, un avenir qui pourrait être sans glace.

 

« Oui il y a un investissement majeur à faire en sports et loisirs à Bonaventure, concède le maire suppléant, Ambroise Henry. Maintenant, ça va être dans quoi? »

 

Une question pertinente au moment où plusieurs millions sont nécessaires pour restaurer l’aréna de Bonaventure, une infrastructure dont l’avenir n’est pas assuré.

 

« Pour le conseil de ville de Bonaventure ce qui est inacceptable c'est d'investir 4-5 millions dans une infrastructure uniquement pour les sports de glace, uniquement pour être utilisée 6 mois par année », explique l’élu.

 

Bonaventure songe plutôt à investir dans un nouveau centre sportif multifonctionnel qui serait plus rassembleur. Celui-ci pourrait voir le jour à l’intérieur même de la structure de l’aréna.

 

La sauvegarde du rond de glace ne fait toutefois pas l’unanimité.

 

« Je peux me permettre de vous dire que le conseil municipal est divisé sur la chose », admet Ambroise Henry.

 

Tout comme à Bonaventure, l’aréna de New Richmond a besoin d’être revampé. Mais cette fois, le projet est dans les cartons.

 

« Pour nous il n’est pas question de mettre de côté cette infrastructure-là qui sert beaucoup à la communauté », assure la mairesse de l’endroit, Nicole Appleby.

 

La restauration de l’aréna devrait s’inscrire dans la construction d’un complexe intergénérationnel dédié aux loisirs.

 

« On l’a donné dans nos orientations, jexplique madame Appleby. Le but, c’est de faire la mise à niveau de l’aréna et de la piscine en y intégrant un centre communautaire. »

 

Une solution moins coûteuse

 

« Les compresseurs sont à l’extérieur », explique le maire de la municipalité de Nouvelle, Richard St-Laurent, en parlant du fonctionnement du système de réfrigération de son aréna.

 

À Nouvelle, on envisage l’avenir de celle-ci d’un bon oeil, et ce, malgré un budget municipal plus restreint. Le dispositif de réfrigération Écoglace de l’aréna, moins onéreux qu’un système de congélation conventionnel, y est pour beaucoup.

 

« C’est dans nos moyens et puis on peut quand même investir régulièrement pour améliorer l’équipement, dit le maire, satisfait. On n’est pas au bout de nos ressources »

 

Pour le maire, impossible d’imaginer Nouvelle sans son aréna.

 

« L’aréna à Nouvelle, c’est une institution », dit-il.

 

Un avenir sans glace? Pas à Nouvelle, ni New Richmond. Pour ce qui est de Bonaventure, les citoyens auront à se prononcer sur le sujet en 2013. Des discussions qui risquent d’être tout, sauf froides.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok