Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Prix élevé des travaux d'asphaltage Le MTQ et les municipalités près d'une entente

Publié le 25 février 2013 à 14 h 30
Auteur :
Jean-Simon Landry

Le préfet de la MRC de Bonaventure, Jean-Guy Poirier, croit que le coût des travaux d’asphaltage sera moindre dès cet été en Gaspésie. Responsable du dossier pour l’ensemble des élus de la région, le maire de St-Siméon croit que l’appui du gouvernement provincial jouera un rôle déterminant.

 

« C’est pris au sérieux notre demande et je suis optimiste », se réjouit l’élu.

 

C’est l’été dernier que les maires gaspésiens ont tiré la sonnette d’alarme. Selon eux, la facture des travaux d’asphaltage était gonflée et exagérée.

 

Monopole et surfacturation : autant de critiques que les élus ont dirigées vers les deux entreprises qui se partagent les travaux d’asphaltage en Gaspésie, Beaubassin au sud et Mont Sterling au nord.

 

« Je pense que si on veut travailler de façon positive, il faut arrêter de chercher des graines dans l’oeil du voisin », concède celui qui est responsable du dossier à la table des préfets.

 

Le climat s’est assaini depuis. Les intervenants se sont mis en mode solution.

 

La proposition du ministère des Transports? Établir une planification serrée à travers les municipalités afin, notamment, de limiter les frais de déplacement des entrepreneurs.

 

« Vous connaissez le territoire, vous comprenez que le territoire gaspésien est très long, explique Jean-Guy Poirier. En pratique, ce n’est à peu près pas réalisable. »

 

La volonté de créer une régie intermunicipale, à la mode pendant un temps, est aujourd’hui tombée dans l’oubli.

 

La proposition qui semble le plus près de se concrétiser est celle voulant que le ministère fournisse le bitume aux entrepreneurs lors de travaux municipaux comme il le fait dans le cadre de ses propres projets.

 

« Le ministère nous y donnerait accès, même [si c’était] avec une majoration du prix afin de diminuer le prix de la tonne [ce serait bien] », avance le maire.

 

Cette façon de fonctionner serait, selon lui, la meilleure chose à faire.

 

Une entente se concrétisera peut-être lors de la prochaine rencontre de la table Québec-Municipalités qui se tiendra dans deux semaines. Le ministre responsable des Transports et des régions, Sylvain Gaudreault, y abordera le dossier avec le préfet de Bonaventure.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok