Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Caraquet La Coopérative de Caraquet craint la faillite

Publié le 31 mars 2016 à 10 h 24
Auteur :
Annie Levasseur

La Coopérative de Caraquet a présenté un déficit opérationnel de 1,7 million $ et un déficit total de 4,4 millions $, hier soir, lors de son AGA qui s’est tenue devant 800 personnes. Les administrateurs de l’entreprise ont prévenu les membres que la faillite était proche si aucune action n’est prise. Les membres ont quand même voté pour repousser les fermetures des épiceries de Saint-Léolin et de Maisonnette.

« Je ne pense pas que l’on devrait pénaliser la Coopérative de Caraquet pour essayer de sauver des points que l’on ne peut pas sauver », dit le président du conseil d’administration de la Coopérative de Caraquet, Michel Rail.

« Nous sommes pour nos municipalités, nos citoyens, notre coopérative et on essaie de la garder », rétorque Mélanie Hachey de Saint-Léolin.

Mais les dirigeants de la Coopérative de Caraquet ont été clairs. Maintenir les points de service de Maisonnette et de Saint-Léolin ouverts entrainera la mort de l’entreprise dans les prochains mois.

« Pour les coopératives de Saint-Léolin et de Maisonnette, on a le marché à 90 %. C’est impossible de dire que l’on va augmenter les ventes de 25 % », ajoute Michel Rail.

photo_aga_2-mzd0j.jpg

Malgré tout, les membres ont voté en faveur de la proposition du maire de Maisonnette, Jason Godin. Il a demandé qu’un comité de travail soit formé pour évaluer les possibilités et que les fermetures des magasins de Saint-Léolin et de Maisonnette soient repoussées d’un an.

« La grosse dépense est évidemment la quincaillerie. Ce soir, on vient de freiner l’hémorragie (…) On a pu démontrer une rentabilité dans les dernières années. On nous a démontré que l’année 2015 était peu rentable, mais je ne suis pas convaincue de ça », affirme-t-il.

« C’est très triste. Les membres nous ont élus l’année passée. Nous travaillons d’arrache-pied pour trouver des solutions. Personne ne voulait la fermeture de ces points de services, mais on doit en venir à l’évidence », répond Michel Rail.

photo_aga_1-6qy0d.jpg

Les ventes ont baissé de 9,5 % à Saint-Léolin et de 6 % à Maisonnette en 2015. Le déficit pour les deux magasins est d’un peu plus de 200 000 $.

« On a demandé un an pour essayer de la remonter et on va essayer de la remonter. On pensait que quand on allait à Caraquet mettre du gaz ou acheter de l’épicerie ça allait tout dans le même bateau », indique Sonia Downing de Saint-Léolin.

« Nous ne sommes pas prêts à monter à Tracadie ou à Bathurst pour un sac de patates toutes les semaines (…) Il faut que le conseil d’administration prenne ces décisions-là. On n’a pas le choix, on va tout perdre. Il faut au moins essayer de sauver la coop de Caraquet », mentionne Roger Vienneau de Bas-Caraquet.

La coop a proposé aux conseils municipaux des deux villages de céder les magasins pour 1 $. Un acheteur potentiel s’est montré intéressé selon la direction de la coopérative.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok