Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Carleton-sur-Mer L'écoute: La clé du succès à la mairie, selon Denis Henry

Publié le 5 octobre 2017 à 11 h 22
Auteur :
Karyne Boudreau

Denis Henry se retire de la politique municipale. L’homme, amoureux de sa ville natale, dit avoir choisi la politique municipale pour avoir le pouvoir d’agir sur son environnement. Il en ressort convaincu que l'écoute est la clé du succès à la mairie.

 


http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-10-05___11.23.06-vdy04.png

 « Tu veux que ta municipalité ou ton coin de pays devienne le plus bel endroit à visiter ou le plus bel endroit à habiter, ben c’est avec des postes de pouvoir que tu peux faire avancer des dossiers », dit celui qui a mené la destinée de Carleton-sur-Mer pour un total de 14 années, en deux temps, soit de 1983 à 1989, puis de 2009 à aujourd’hui.

 

Denis Henry signale que ce n’est pas toujours facile d’être le premier citoyen d’une ville. Il souligne qu’il importe de demeurer toujours à l’écoute de la population, surtout lorsque la grogne se fait entendre.

 

 « Ça nous amène beaucoup de contacts avec les gens, peu importe le genre de contact, parce que des fois ça peut-être houleux dans certains cas.  Vous savez quand on est un élu, on dit tout le temps qu’on est proche du pied du citoyen, le pied au derrière », remarque-t-il sourire en coin.

 

Denis Henry devient maire en 1983, après avoir été conseiller durant 2 ans.  Sa principale motivation était alors d’amener le Cégep de la Gaspésie à établir un campus à Carleton. Monsieur Henry juge d’ailleurs aujourd’hui que ce combat qu’il a mené et gagné est sa plus grande réalisation.

 

« À l’époque, le bâtiment était presque abandonné. On est même entrés en cachette par une fenêtre dans le vieux couvent pour aller visiter... Il a fallu négocier ferme... Mais on voit le résultat aujourd’hui. Le Cégep est ici et l’ancien bâtiment des sœurs, il sert encore à l’éducation », se réjouit le maire avec fierté.

 

Denis Henry a été défait en 1989. Ensuite, sa carrière l’a mené à l’extérieur de la région. Il revient en politique municipal en 2009, surtout dit-il, pour offrir encore une fois un conseil et une équipe municipale qui serait à l’écoute de ses citoyens…

 

« Vous savez, quand je suis revenu en politique, les gens m’avaient approché parce qu’il y avait beaucoup de tumultes à la ville et je pense qu’avec l’équipe en place, pas juste je pense, mais je suis convaincu, qu’on a redonné les lettres de noblesse à Carleton-sur-Mer », affirme Denis Henry.

 

Avez-vous un conseil à donner à ceux qui vont vous remplacer ?

« Écouter. Écouter les gens. Être à l’écoute. Pis prendre le temps de regarder, faire le tour des dossiers pour voir qu’est-ce qu’on peut amener encore parce qu’il y a de la place pour développer encore Carleton-sur-Mer», conclue le maire qui quittera son poste après que le nouveau maire ait été assermenté, en novembre.

 

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CHAU Nouvelles

Voir tous les tweets »