Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Newport L'écloserie de pétoncles, le fer de lance d'une industrie!

Publié le 5 juillet 2012 à 17 h 12
Auteur :
Christopher Breault

La Ferme marine du Québec située à Newport entend devenir, d’ici 5 ans, le chef de file au Québec en matière de production de pétoncles. Actuellement, l’usine produit entre 250 000 et 300 000 pétoncles destinés aux marchés locaux et ceux de l’Est-du-Québec. La création de l’écloserie est le fer de lance de l’entreprise qui a produit 2 millions d’essaims en juin dernier afin de combler la demande en termes d’élevage.

7M$ en investissement ont été nécessaires au démarrage de l’entreprise. 300 géniteurs mâles et femelles constituent la matière première. D’ici la fin de l’année, ces géniteurs produiront 1,1 million de pétoncles. 15 bassins de 10 mètres cube, à température contrôlée, sont en place pour accueillir les nouveaux nés. Ils sont nourris essentiellement de phytoplanctons qui sont eux aussi conçus sur place.

C’est toute une organisation automatisée qui assure la productivité et la viabilité de l’entreprise assure Jean-Philippe Hébert, actionnaire de la Ferme marine du Québec: « Au courant de l’hiver, on rentre les géniteurs. On les nourrit avec des phytoplanctons qui sont des microalgues marines. On leur donne une température d’eau pour qu’ils pensent qu’ils sont au printemps. Ils augmentent leur capacité de reproduction », a-t-il lancé.

Pour Marie-Hélène Desroche, technicienne en aquaculture, les phytoplanctons sont à la base de cette industrie: « On part d’une petite culture, on augmente de volume qu’on inocule dans les sacs. Le système ajoute de l’eau et les cellules se divisent à mesure que l’eau augmente et on arrive à avoir des sacs complets de 250 litres », a-t-elle ajoutée.

100 employés ont contribué à la construction du bâtiment. Actuellement, 7 employés y travaillent à temps plein. Killian Le Cossec est Français et est heureux d’apporter à l’entreprise son lot d’expertise d’aquaculteur: « Les cribleuses en eau, le système est que le pétoncle est trié en eau dans une machine et ça évite de la briser. Beaucoup de cribles sont faites à sec, les coquillages sont vibrés au sec sur la machine et ça les brise. Lorsque le pétoncle est criblé en eau, ça évite les bris ».

La durée de croissance des gros pétoncles peut varier entre 5 et 6 ans. Actuellement, le produit le plus prisé par les différents marchés est le pétoncle de 55 à 85 millimètres. Les poissonneries, les restaurants et les hôteliers sont les principaux acheteurs. « Présentement c’est un marché qui se définit par la restauration très haut de gamme. Il n’y en a pas beaucoup sur le marché. Notre objectif c’est de rendre le produit disponible pour la majorité des consommateurs. D’en avoir dans les poissonneries et la plupart des restaurants » a conclu Jean-Philippe Hébert, actionnaire de la Ferme marine du Québec.

D'ici 5 ans, Jean-Philippe Hébert qui est l’un des principaux actionnaires de l’écloserie espère conquérir le marché nord-américain avec une production totalisant presque 10 millions de pétoncles.


« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok