Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Intronisé à l'Ordre du Nouveau-Brunswick à l'automne 2014 Justice sociale : portrait de Claude Snow

Publié le 8 août 2014 à 09 h 56
Auteur :
Marie-Christine Carrière

Plusieurs personnes consacrent toute leur vie à une cause. Ils le font sans chercher une reconnaissance quelconque, mais simplement pour aider. C’est le cas de l’Acadien Claude Snow qui a dédié sa carrière à la lutte pour une meilleure justice sociale. À l’automne, il sera intronisé à l’Ordre du Nouveau-Brunswick pour ses efforts à défendre les plus démunis. Voici le portrait de ce grand homme.


 claudesnow-z3vd7.png

Travailler à l’avancement de la justice sociale, Claude Snow l’a fait toute sa vie. Il a même écrit une dizaine de petits livres pour donner des ressources aux personnes dans le besoin. Le sous-sol de sa maison d’où il travaille regorge de documentation. Il est devenu au fil des ans une référence dans son domaine.

 

Claude Snow : « Moi, ce qui m’intéresse, c’est de voir à ce que les gens soient traités à part entière. Que les assistés sociaux soient traités de façon juste comme les autres citoyens. »

 

Malgré son travail sans relâche pour défendre les plus vulnérables, il reste très humble devant ses efforts.

 

Claude Snow : « Je crois que ça fait une différence. Mais il ne faut pas essayer de trouver les preuves parce que ce n’est pas évident. Des fois, le gouvernement va changer d’optique. Il va le faire lentement, graduellement.  On se dit que peut-être c’est parce qu’on a fait tellement de pression et qu’on l’a éveillé à certaines réalités et que c’est pour ça qu’il a changé. »

 

De longs processus qui ne sont pas toujours évidents. Certains dossiers sont aussi plus difficiles que d’autres.

 

Claude Snow « Les cas où il y a des enfants sont les plus pathétiques. Ça, ça m’affecte beaucoup parce que c’est l’avenir de ces enfants qui est hypothéquée. Ils ont de la difficulté à grandir dans un environnement sain. »

 

Même à son âge et avec ses autres occupations, il ne compte plus ses heures. Offrant même souvent ses services gratuitement.  En fin de carrière, Claude Snow s’interroge maintenant sur la relève.

 

Claude Snow : « Ils disent si vous avez besoin de moi, appelez-moi à un moment donné. Mais à un moment donné, pas à tous les jours. »

 

À l’automne, celui qui a dédié sa vie à aider les plus vulnérables recevra tout un honneur en étant intronisé à l’Ordre du Nouveau-Brunswick.

 

Claude Snow : « Quand ça arrive, on le prend. C’est intéressant et c’est plaisant. Maintenant, il faut continuer et garder le flambeau.»

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok