Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Lancement de livre Indélébile : Pour l’amour de Saint-Louis de Gonzague

Publié le 8 octobre 2014 à 14 h 07
Auteur :
Jessica Lamarre
Chantale Arsenault et Jean-Louis Leblanc lançaient, mardi soir, leur premier roman : Indélébile. Une histoire d’amour aux accents historiques, puisque le livre lance aussi les festivités du 150e anniversaire du village natal des auteurs, Saint-Louis de Gonzague.

 

«C’est un projet de vie qui se réalise. Pour Jean-Louis c’est la même chose, je crois !», lance Chantale Arsenault en début de rencontre. Elle aime écrire, il aime raconter. La journaliste rencontrait l’historien il y a tout juste un an pour l’écriture de ce premier roman.


1-dz7p9.jpg6-ts4f9.jpg


Indélébile, c’est l’histoire d’un village fermé en 1974. «Tous les faits historiques ont été validés, vérifiés, on en a profité pour raconter l’histoire de Saint-Louis de Gonzague et l’histoire des familles fondatrices», explique Jean-Louis Leblanc.

 

Outre les faits historiques, c’est d’abord l’histoire de Chantale Arsenault. C’est aussi une histoire d’amour, celle des auteurs. Après 40 ans sans se voir, c’est sur la page Facebook des anciens résidents de Saint-Louis qu’ils se sont retrouvés. «J’ai dit : Es-tu Jean-Louis à Vic à Nazaire ? On s’appelait comme ça dans le temps. Il m'a dit oui. Je lui ai dit : me reconnais-tu? Je suis Chantale à Dédé à Petit! Il a dit : oui je te reconnais, comment je t'aurais oublié , tu es mon premier amour !»

 

5-3q7wd.jpg4-pc48b.jpg


Ces retrouvailles sont racontées dans le roman, qui est à 85% véridique, selon Chantale Arsenault. Il y a longtemps qu’elle voulait raconter son histoire. Fille de parents séparés, ce qui était très rare à l’époque, elle a l’impression d’avoir marqué l’histoire du village. Mais c’est surtout Saint-Louis qui l’a marquée, même si elle l’a quitté très jeune: «Je ne comprenais pas pourquoi on s’en allait. Je suis partie, j’ai perdu mes amis, j’ai tout perdu. J’ai refait ma vie, mais toujours, ça restait au plus profond de moi-même.» De là le titre du livre, Indélébile.


Cet amour de Saint-Louis, les auteurs le partagent et veulent le transmettre aux lecteurs, déclare Jean-Louis Leblanc: «Les gens n’oublieront pas. Ils n’oublieront pas notre histoire, ils n’oublieront pas Saint-Louis de Gonzague, ils vont découvrir Saint-Louis de Gonzague.»


3-p8xm2.jpg2-qdpwj.jpg

 

Le village en partie déserté se prépare tranquillement pour son 150e anniversaire. Plus de 300 personnes viendront le célébrer cette fin de semaine selon Jean-Louis Leblanc: «Les fêtes de Saint-Louis, ça va commencer vendredi avec la causerie à l’OTJ de Saint-Omer et l’hommage aux bâtisseurs le samedi».

 

Indélébile a été tiré à 500 exemplaires et déjà, un projet de deuxième roman est sur la table.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok