Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Chandler Encore un arrêt de travaux pour Gaspésia

Publié le 19 juin 2013 à 16 h 26
Auteur :
Jessica Lamarre
La démolition de l'ancienne usine de pâtes et papier Gaspésia de Chandler est affectée par la grève dans le domaine de la construction. Encore une fois, les activités sont interrompues sur le chantier.

 

La Société de développement économique et industriel de Chandler trouve la situation décevante puisque depuis le début du mois, les travaux étaient repartis sur une bonne lancée. Les saisies sur les équipements, qui empêchaient la poursuite de la démolition, avaient été levées.

 

La grève pourrait avoir des conséquences si elle venait à durer, selon le président de la Société développement économique industriel Chandler, Jean-Raymond Lepage : «Ces travaux là, entre autres sur la réhabilitation, ça va se faire en saison d'été et d'automne. Si jamais ça retardait un peu les travaux, on pourrait se retrouver avec des travaux qui sont arrêtés pour l'hiver.»


La Société n'a pas été témoin de quelconque mouvement de contestation, les travailleurs syndiqués auraient bien obtempéré.


Le chantier a commencé ses activités en 2010, il devait durer tout au plus un an et demi. Poursuites, saisies d'équipements et autres imprévus ont fait qu'aujourd'hui, il reste encore du chemin à faire. «La démolition passe certainement le 60%, on est peut-être rendus à 75%. On a des évaluations chaque mois. On a avancé beaucoup dans les 15 jours du mois de juin», explique M. Lepage.


Et selon lui, à Chandler, on a hâte que tout soit terminé pour laisser place à un espace vert aménagé : «La population a hâte que ce qu'on voit derrière moi disparaisse. Ce n'est pas esthétique.»


Maintenant il faudra voir si la grève durera. Pour ce dossier ce serait synonyme de retard et de coûts supplémentaires. Normalement, il était prévu que la démolition soit terminée d'ici un an.

 

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok