Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Vives réactions des citoyens Dévoilement d’un rapport attendu

Publié le 23 mai 2014 à 11 h 30
Auteur :
Denis-Michel Thibeault

Les activités pétrolières au puits Haldimand numéro 4 n’ont eu aucun impact sur la qualité de l’eau de la ville de Gaspé jusqu’à présent. C’est ce que rapporte un rapport de l’Institut nationale de recherche scientifique.

 

Le rapport d’hier ne donnait pas de recommandation pour le forage du site. Contrairement à ce que plusieurs personnes avaient évoqué. L’INRS avait le mandat seulement d’éclairer le débat. L’étude n’évalue pas les risques d’une exploitation à grande échelle ni les risques de fracturation sur le site d’Haldimand numéro 4. Pour avoir l’heure juste, il faudra attendre la décision du ministère de l’Environnement. La conclusion du rapport n’a rien pour rassurer les opposants au projet dont Lise Chartrand, du regroupement Ensemble pour l'avenir durable du Grand Gaspé.

 

« Il y a des choses qui sont intéressantes, des choses qu’il faut aller chercher plus d’information et d’autres choses qui ne sont vraiment pas rassurantes comme entre autres les contaminations qui peuvent se faire plus en surface. »

 

Madame Chartrand n’était pas la seule hier à avoir des inquiétudes de la sorte. Des 70 résidents présents hier, la plupart étaient inquiets. Au point où les citoyens avaient beaucoup de questions qui dépassaient le cadre de l’étude hier. Les gens étaient à fleur de peux.

 

Selon le rapport s’il devait y avoir des écoulements du puits elle se ferait en surface. Étant donné la configuration du sol où est situé Haldimand 4, l’eau contaminer ne fuirait pas vers les puits des citoyens ou de la ville, mais vers le ruisseau Dean. Un constat confirmé par René Lefebvre, Chercheur responsable de l’INRS

 

« S’il y avait une émission de contaminant à même le site d’Haldimand 4, ça ne met pas à risque les puits résidentiels et municipaux, mais le cours d’eau. C’est encore un heureux hasard, mais l’endroit au sud d’Haldimand 4 il y a une épaisseur relativement perméable qui le sépare en quelque sorte de l’aquifère. »

 

Ce n’est qu’un élément de plus pour alimenter le débat. On se rappelle que la ville de Gaspé a porté en appel la décision qui invalide le règlement sur l’eau. Ils continuent de demander au gouvernement un règlement provincial sur l’eau.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok