Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine Coûts de l'asphalte: une régie intermunicipale pourrait voir le jour

Publié le 24 août 2012 à 14 h 44
Auteur :
Isabelle Larose
Après plusieurs vaines tentatives pour faire diminuer les coûts de l’asphaltage, les préfets prennent les grands moyens et songent à créer une régie qui regrouperait toutes les municipalité.

Cette régie intermunicipale leur permettrait d’avoir un plus grand pouvoir d’achat et ainsi de réduire leur facture d’asphaltage.


Depuis plusieurs mois, les préfets de la région déplorent les coûts trop élevés de l’asphalte.
Selon les élus, la région serait en situation de monopole puisque la compagnie Pavages Beau Bassin serait la seule à effectuer des travaux d’asphaltage entre Matapédia et Grande-Vallée, une situation de non concurrence, donc, qui ferait, bien sûr, grimper les prix.

La semaine dernière, les préfets ont mis sur pied un comité qui a reçu l’appui des  ministères des Transports et des Affaires municipales. Selon le préfet de la MRC de Bonaventure, Jean-Guy Poirier, si une régie est créée, le ministère des Affaires municipales serait prêt à permettre aux municipalités de conclure des ententes de gré-à-gré avec des compagnies d’asphaltage plutôt que d’aller en appel d’offre.


« À ce moment-là, soit qu’on négocie des prix avec des gens, soit qu’on irait voir si il y a d’autres fournisseurs d’asphalte qui seraient prêts à venir s’établir dans la région, ou soit qu’on achèterait nous-mêmes l’équipement pour faire de l’asphalte, alors vous voyez que ça peut aller très loin », explique
Jean-Guy Poirier, préfet de la MRC de Bonaventure.

Plusieurs options pourraient donc s’offrir aux municipalités regroupées en régie. Mais avant d’aller de l’avant, les préfets vont d’abord négocier avec Pavages Beau Bassin pour tenter d’obtenir un prix au moins égal à ce que paie le ministère des Transports pour ses travaux d’asphaltage.


Un porte-parole de Pavage Beaubassin, François Voisine, a fait savoir que l’entreprise était ouverte à la discussion, mais que la seule façon d’abaisser les coûts serait d’augmenter les volumes. Selon lui, les municipalités devraient alors se coordonner pour faire produire leur asphalte la même journée.

On devrait en savoir plus d’ici le 15 novembre, date que se sont fixée les préfets pour connaître le fournisseur d’asphalte pour l’an prochain.   

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok