Publicité

Produits Kevin Bacon


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Nouveau-Brunswick Budget N.-B. : investissements en santé et en éducation

Publié le 7 février 2017 à 18 h 54
Auteur :
Annie Levasseur

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a présenté son budget 2017-2018, cet après-midi. C’est le troisième budget du gouvernement libéral qui prévoit de nouveaux investissements en santé et en éducation. Aucunes compressions ou hausses de taxes sont prévues.

Le gouvernement de Brian Gallant fait de l’éducation sa priorité. Il investira 56 millions de dollars de plus en éducation cette année par rapport à l’an dernier. Une augmentation de 4,9 %. Les universités publiques recevront 45 millions de dollars de plus sur quatre ans.

Les libéraux ont aussi décidé d’investir dans la petite enfance. Le budget du programme d’aide pour les services de garderie sera doublé à partir du 1er janvier 2018 pour soutenir les parents d’enfants d’âge préscolaire.

En santé, le budget est augmenté de 3,3 % pour atteindre un peu plus de 2,6 milliards de dollars. Il s’agit de l’augmentation la plus élevée depuis 2010-2011. Une intervenante du domaine de la santé apporte toutefois un bémol.

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/compte-rendu_budget_annie-2-xgb3q.jpg

« La régie de la santé a voté à l’unanimité au mois de juin pour garder les cafétérias telles quelles et le nettoyage parce qu’ils sauvaient de l’argent. Il y a eu des recherches. Le gouvernement, sans demander à la régie, prend une décision comme ça. Ça nous inquiète énormément », affirme la vice-présidente d’Égalité santé en français, Louise Blanchard.

La crise du verglas qui vient tout juste de frapper la province pourrait ajouter au déficit. Le gouvernement ne peut encore chiffrer le coût de cette crise.

Le Conseil économique du Nouveau-Brunswick est resté sur sa faim à la suite de la présentation de ce budget même s’il ne prévoit pas d’augmentation de taxes ni d’impôts pour les entrepreneurs.

« Le gouvernement a annoncé aux entreprises qu’il y aurait une réduction de 0,5 % sur le taux d’imposition du revenu d’entreprise. À premier abord, c’est louable. En même temps, il faut être conscient du fait que les entreprises, cette année, vont devoir payer plus étant donné que le salaire minimum augmente à 11 $ de l’heure. Les cotisations de Travail sécuritaire vont augmenter également », explique le président-directeur général du Conseil économique du Nouveau-Brunswick, Thomas Raffy.

Les revenus atteindront 9,2 milliards de dollars au cours de la prochaine année. Une augmentation de 4,1 %. Les dépenses, elles, seront de 9,4 milliards de dollars, soit une hausse de 3,6 %. La dette dépassera les 14 milliards de dollars. Les libéraux prévoient toujours atteindre l’équilibre budgétaire d’ici 2021.

« Retour

Question de la semaine

Coyez-vous que l'occupation du site de Galt puisse stopper la pétrolière Junex dans ses démarches d'exploration et d'exploitation pétrolière près de Gaspé?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CHAU Nouvelles

Voir tous les tweets »