Publicité

Produits Kevin Bacon


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Murdochville Le Centre d'interprétation de cuivre de Murdochville maintenant ouvert

Publié le 9 juillet 2013 à 14 h 08
Auteur :
Caroline Murray-Daignault

Le Centre d’interprétation de cuivre de Murdochville est rouvert depuis un peu plus de 2 semaines. Deux ans se sont écoulés depuis que la population a pu visiter la mine. Déjà, le centre compte une augmentation de visiteurs.

 

Le Centre d’interprétation de cuivre revit bel et bien de ses cendres. De nouveaux artefacts, offerts par d’anciens travailleurs de la mine, sont maintenant exposés. On en retrouve d’ailleurs plus qu’avant. Plus de 2 ans après l’incendie qui avait ravagé le musée, les visiteurs sont de nouveau les bienvenus et sont déjà au rendez-vous.

 

«Ça se passe très bien. Au niveau statistique, on a une augmentation en date d’aujourd’hui de 1%. Nos revenus sont plus intéressants que 2011», note la directrice générale du Centre d’interprétation de cuivre, Francine Chouinard.

 

Le musée raconte l’histoire de la mine et les minerais qu’on peut y trouver. L’histoire de la ville de Murdochville, créé spécifiquement pour la mine, est aussi dépeinte. Les visiteurs sont invités à s’habiller en mineur et à descendre 75 pieds sous terre. C’est une expérience hors du commun que nous avons vécue lundi. C’est très apprécié par le public qui était présent pendant notre visite.

 

«Extraordinaire, on apprend beaucoup de choses. Il y a des choses qu’on connaît, mais on en apprend beaucoup», mentionne Denise Blondin, une touriste de Laval.

 

Allen Tapp est guide au Centre d’interprétation depuis la réouverture en juin dernier. Il a lui-même travaillé à la mine de Murdochville, tout comme son père : «J’ai travaillé sous terre 15 ans et en surface environ 13 à 14 ans. Ce qui est bien, c’est que nous sommes 3 anciens travailleurs ici qui sommes guides, et c’est de père en fils. Les numéros de jeton 1, 2 et 3. On a été embauché le même jour», raconte-t-il.

 

L’augmentation des visiteurs devrait se maintenir, selon la directrice: «Il y a le 60e anniversaire de Murdochville qui s’en vient et pour nous c’est un beau clin d’oeil parce qu’on croit qu’on va recevoir beaucoup de visiteurs qui vont revenir à la maison, soit au centre d’interprétation et ils vont pouvoir se retrouver dans le domaine où ils ont travaillé pendant 50 ans», affirme Francine Chouinard.

 

Le Centre d’interprétation du cuivre de Murdochville est ouvert aux visiteurs tout l’été. Caroline Murray-Daignault, Murdochville

« Retour

Question de la semaine

Politique énergétique du Québec, êtes-vous d'accord avec les orientations du gouvernement?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CHAU Nouvelles

Voir tous les tweets »