Publicité

Produits Kevin Bacon


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Caraquet La Coopérative de Caraquet ferme quatre magasins

Publié le 15 mars 2016 à 10 h 27
Auteur :
Annie Levasseur

La Coopérative de Caraquet fermera quatre de ses six magasins à la mi-mai. C’est ce qu’a annoncé la direction de l’entreprise en début d’après-midi. Les épiceries de Maisonnette et de Saint-Léolin ainsi que la quincaillerie BMR et la boutique sport sont touchées. C’est un coup dur pour les communautés qui perdent leur épicerie et leur station d’essence.

« En affaires, les décisions qui font le plus mal sont celles que tu ne prends pas. Aujourd’hui, nous prenons des décisions pénibles », affirme le directeur général de la Coopérative de Caraquet, Carl Desjardins.

La situation financière de la Coopérative de Caraquet ne permet plus de garder ouverts quatre de ses points de service. Ils fermeront à la mi-mai. Les magasins sont déficitaires depuis deux ans.

« C’est bien que l’on soit supporté, mais on ne peut pas dire que l’on va augmenter les ventes de 25 % », ajoute monsieur Desjardins.

Ces fermetures devraient sauver l’entreprise à long terme mais ce sont les membres qui auront le dernier mot à l’assemblée annuelle.

« À chaque AGA, les membres votent pour entériner les décisions du conseil », explique le président du conseil d’administration, Michel Rail.

Dans les communautés, c’est un choc.

« Avec la fermeture de Saint-Léolin, il y a des membres qui vont voir ça d’un mauvais œil. Ça ne les encouragera pas à aller à la coop de Caraquet », indique le maire de Saint-Léolin, Mathieu Chayer.

Les personnes âgées seront les plus touchées. Elles devront se rendre à Caraquet ou à Paquetville pour avoir de l’essence et de la nourriture.

« Ça fait quelque chose parce qu’on n’aura pas d’épicerie et pas de gaz. Ça va être pas mal dur. L’école est fermée aussi (…) D’aller cherche du gaz ailleurs et de l’épicerie ailleurs, ça cause des problèmes », mentionne Réjean Roy.

« Je reste juste en face. On a toujours eu la coopérative ici. Ce n’est pas drôle (…) Quand on a un certain âge. C’est bien difficile », raconte Jeannine Poirier.

« C’est ici que l’on prend toute notre épicerie. Ça va être plate si ça ferme. Je n’ai pas de voiture. J’ai juste mon garçon et l’été il travaille », explique Corrine Sisk.

25 employés perdent leur emploi. Certains déplorent qu’ils aient été avisés par les médias sociaux. Une rencontre avec les employés était prévue avant l’annonce.

« L’information qui est sortie avant, on se pose plein de questions. C’est qui et pourquoi? On va avoir une bonne discussion avec le CA », répond le président du conseil d’administration de la Coopérative de Caraquet, Michel Rail.

L’AGA de la coopérative se tiendra le 29 mars. Les détails financiers seront alors présentés aux membres.

« Retour

Question de la semaine

Est-ce aux gaspésiens à financer le manque à gagner d'Orléans Express pour avoir un service d'autocar sur son territoire?

Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CHAU Nouvelles

Voir tous les tweets »