Publicité

Produits Kevin Bacon


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Gaspésie Dépôt du budget provincial: la Gaspésie attend beaucoup

Publié le 16 mars 2016 à 15 h 07
Auteur :
Léa Beauchesne

Tous les yeux se tourneront vers Québec jeudi alors que le gouvernement présentera son budget 2016-2107. Les politiques d’austérité ont frappé toute la province et toutes les sphères d'activités dans les deux dernières années. Le vent devrait par contre tourner et les représentants gaspésiens espèrent que les effets se feront sentir jusque dans l’Est. 

La vague de compressions budgétaires a entraîné d'importantes pertes du côté des instances de concertation dans la région.

Au Cégep de la Gaspésie, les coupes ont entraîné des bouleversements sans précédents. La présidente du Syndicat du personnel enseignant au campus de Gaspé estime qu'il est grand temps de renverser la vapeur:

«Le Cégep a dû présenter un budget déficitaire. Il y a environ 20 emplois qui ont été coupés, des budgets pour la bibliothèque aussi. Des frais afférents qui ont été augmentés. C’est sur que pour contrer les effets pervers des compressions budgétaires, on s’attend à ce qu’il ait un réinvestissement massif.»

- Magalie Larochelle, présidente du Syndicat du personnel enseignant du Cégep de la Gaspésie – Campus de Gaspé


http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2016-03-16___4.11.24_pm-z0r53.png


Le premier ministre Philippe Couillard a répété plusieurs fois que l’éducation serait une priorité du prochain budget. Des investissements majeurs sont attendus.

Le maire de Gaspé, Daniel Côté se réjouit à l’idée de sentir le vent tourner mais y voit un certain opportunisme électoral.

«On voit l’échéance électorale arriver et on se dit : on serait surpris que le gouvernement ne rouvre pas les valves tranquillement pas vite en investissements, en infrastructures puis en développement économique.»

Le maire surveillera trois pôles d’investissements principaux : celui du développement régional, des infrastructures municipales et des transports. Plus particulièrement le rail.

«C’est une peanut qui manque. J’aimerais bien le voir noir sur blanc écrit dans le budget puis qu’on soit en mesure de desservir la clientèle des croisiéristes une fois pour toute. Si c'était 50 M$, je dis pas, mais là, c'est quatre millions qui manquent. »


http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2016-03-16___4.11.14_pm-7c58w.png


Le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, assistera au dépôt du budget jeudi à Québec. Il espère que l'ère de «l'attente» est terminée et que des investissements seront annoncés.  Lui aussi préoccupé par le dossier du train, le député souhaite que les régions cessent d'être traitées comme des acteurs de second rôle.

«Qu’est-ce qu’on fait avec la situation de crise qu’on vit présentement? Le train l’Amiral qui est stoppé en gare. La promenade de Percé...la liste est longue de nos dossiers économiques qui sont en attente d’une décision gouvernementale. J’espère aussi qu’il va y avoir un peu plus de portée, de vision, de hauteur dans le budget du gouvernement à l’égard des régions.»

Le budget sera présenté à huis clos à l’ensemble des députés ainsi qu’à certains journalistes et membres d’organisations. Dès 16h, les détails devraient être dévoilés au grand public.

« Retour

Question de la semaine

Politique énergétique du Québec, êtes-vous d'accord avec les orientations du gouvernement?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CHAU Nouvelles

Voir tous les tweets »